Il existe en France une quarantaine de monnaies locales complémentaires (MLC).
Elles sont créées pour une zone géographique limitée et interviennent en complément de l’euro. «Ça ne pourra jamais le remplacer, tout simplement parce que c’est interdit». Contrairement à l’euro, cette nouvelle monnaie ne peut pas être placée sur un compte en banque. Elle est donc destinée à faire marcher l’économie réelle. En clair, nos achats du quotidien.

Autre particularité: une association encadre systématiquement les MLC avec un projet social.
Aujourd’hui, la monnaie qui fonctionne le mieux est l’eusko, dans le Pays basque, avec «l’équivalent de 500.000 euros qui circulent dans cette région, précise Jean-François Faure. Avec l’eusko, c’est la culture basque qui est mise en avant. Par exemple, les commerces qui adhèrent au réseau sont tenus de mettre un affichage en langues française et basque.»





Pour plus de renseignements sur le projet

Alja Darribère

06 45 55 31 39

ou par mail
info@measolle.com


Quelques exemples réalisés en France


Les Lucioles
Le monnaie locale en sud Ardèche