Je joue un peu de guitare, de la plume aussi, et le thème de la Fraternité m'inspirait… J'ai donc écris une petite chanson : « Dans ma vallée ».
C'est un joli mot, Fraternité: même si l'on n'est le fils de personne, on est tout de même le frère de tout le monde, et pas uniquement si l'on partage la même "Mère Patrie" ; c'est très naïf de le rappeler, mais la planète tournera tellement plus rond quand les hommes comprendront qu'ils sont tous frères, d'où qu'ils viennent.

Le thème de l'eau me tenait aussi à cœur, car on est tous un peu frères quand on se baigne dans la même rivière. Et quel merveilleux symbole de la vie qui s'écoule, des générations qui se succèdent: nos frères de l'amont, qui sont nos ancêtres, et ceux de l'aval, qui seront les générations futures… Aussi, souvenons-nous que ce que nous faisons en amont, le bien ou le mal, a toujours des conséquences pour ceux de l'aval.

J'aime les personnes rencontrées dans cette vallée, car elles ont choisi le bien.


Laurent Cervellera, auteur compositeur, décédé le 13 juillet dernier

Dans ma Vallée, Laurent Cervellera

Dans Ma Vallée

Laurent Cervellera, auteur compositeur

Si la vie t'a mal aimé,
T'a pris tout ce que tu avais,
Si tu as vu s'effondrer
Tout ce en quoi tu croyais,

Si la vie t'a bousculé
Plus souvent qu'à ton tour,
Si tu veux t'en relever
Et que tu passes aux alentours,

Viens, dans ma vallée,
Où chacun pour soi ne veut rien dire.
Il y a des mains pour t'aider,
Et des bras pour t'accueillir.
Plus que tu n'pourras en compter.

Si parfois tu sens peser
Le poids lourd des années,
Si les tiens t'ont oublié
Et que tu ne peux plus marcher,

Si tu veux nous raconter
D'où tu viens, qui tu as été,
Il y a quelqu'un pour t'écouter
Et je viendrai te chercher !

Viens dans ma vallée,
Ma rivière c'est ta rivière.
Viens te réchauffer,
Tu rencontreras mes frères,
Ils sont des milliers.

Si un jour trop épuisé
Par les kilomètres à pied
Tu cherches où te reposer
Pour une nuit ou des années,

Si tes enfants sont fourbus
D'avoir autant voyagé,
Vous serez tous bienvenus,
Nous avons tant à partager.

Viens dans ma vallée,
Mon pays, c'est ton pays.
Tes garçons ou bien tes filles,
Je leur apprendrai le français,
Tu m'apprendras tes musiques.

Viens dans ma vallée,
Ma rivière c'est ta rivière
Ma maison c'est ta maison,
Tu me présenteras tes frères
Et nous serons des millions.

Imprimer les paroles